Les prêts sociaux pour acquérir un bien immobilier

Le Crédit immobilier de France offrait autrefois des prêts sociaux qui permettaient l’acquisition de biens immobiliers divers par les personnes aux faibles revenus. L’annonce de la faillite de ce « Robin des Bois » moderne entraîne la crainte des ménages modestes. Les crédits immobiliers soutenus par l’État étaient souvent destinés à encourager la primo accession. La suppression de ces crédits sociaux semble confirmer aux Français l’accès difficile, voire impossible, des prêts immobiliers vu que les banques dilapident souvent toutes les chances avec le triage impitoyable qu’elles exercent au niveau des octrois de crédits. Quelles sont alors les aides financières qui sont proposées aujourd’hui aux ménages aux revenus modestes pour pouvoir acquérir un bien immobilier ?

N’ayant pas les moyens de payer entièrement le capital nécessaire pour l’acquisition d’un bien immobilier, il est possible de demander des aides spécifiques au niveau de la région. Eh oui, l’administration locale offre également des aides financières au logement comme c’est le cas :

  • à Paris avec le Prêt Paris Logement qui est un crédit à taux 0 %
  • à Marseille avec le Chèque logement  où la collectivité locale a reçu le partenariat de 4 banques
  • ou encore à Toulouse avec le Premier Logement.

Ainsi, tous s’y mettent pour permettre aux ménages modestes d’acheter leur premier bien immobilier ou encore leur résidence principale : communautés d’agglomérations, mairies ou départements.

Cependant, il n’y a pas que les collectivités locales qui offrent des aides, les entreprises s’y mettent également dans le souci de développer ce que l’on appelle actuellement la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. Il est donc important de connaître les facilités que vous propose votre entreprise en matière d’immobilier en plus de votre droit à un Prêt Action logement en tant que salarié.