4 éléments à prendre en compte pour sécuriser votre escalier

4 éléments à prendre en compte pour sécuriser votre escalier
09 Avr
1:06

Déménager dans une nouvelle maison implique plusieurs vérifications pour connaître l’état des menuiseries, des revêtements et des différents équipements. Cela permet de liste les travaux à effectuer et de les démarrer en fonction de leur priorité. Dans les maisons à étages, il est important de vérifier l’état de l’escalier, car c’est un des principaux endroit où les accidents et les glissades peuvent avoir lieu.

1 – Vérifier l’état général de l’escalier et des marches

En ce qui concerne les escaliers en bois, il est important de vérifier plusieurs éléments dès votre emménagement. Il s’agit d’observer s’il y a des fissures, des clous qui risquent d’accrocher les chaussures ou et tout autre élément qui nécessite une réparation. Si la surface des marches n’est pas lisse, il vaut mieux solliciter un spécialiste de l’escalier pour remédier cela le plus vite possible.

L’inclinaison de l’escalier est également une question importante à se poser. Si l’inclinaison est trop élevée, vous devrez faire plus d’effort lorsque vous montez ou descendez d’un étage à l’autre. Pour un adulte cela peut être gérable, mais si vous avez un enfant ou une personne âgée, le risque d’accident est plus élevé.

Ensuite, il convient examiner plus en détail les marches et leur hauteur. En effet, les créateurs d’escaliers préconisent les mesures idéales à respecter pour la hauteur comme pour la largeur. Si votre escalier respecte ces dimensions, cela veut dire que le risque de chute est minimisé. Si vous envisagez des travaux de rénovation ou de remplacement d’escalier, les professionnels recommandent plutôt un modèle à contremarches, qui permet de renforcer la sécurité de votre famille et de vos invités.

Lire  Etudiants : des mesures pour faciliter l’accès au logement

2 – L’éclairage des marches

Prévoir un éclairage pour l’escalier n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé pour renforcer la sécurité des usagers. Si vous êtes à court d’idées, il suffit de consulter un créateur d’escaliers ou un décorateur d’intérieur. Ils vous proposeront plusieurs options, par exemple installer un système d’éclairage sur les contremarches, sur le mur le long des marches ou encore à la hauteur de la main courante. L’idéal c’est de trouver la solution la plus adaptée par rapport à votre escalier et à votre style de décoration. L’éclairage doit également être pratique et renforcer la sécurité, sans vous éblouir lorsque vous montez ou descendez les marches.

3 – Les revêtements à privilégier

Dans l’objectif d’éviter de glisser, les créateurs d’escaliers conseillent de bannir tous les revêtement trop lisses. Ceci dit, vous devez choisir un revêtement à relief, et appliquer éventuellement un traitement antidérapant ou des bandes autoadhésives. Certains particuliers utilisent également les tapis pour une meilleure adhérence, mais ce dernier doit être choisi avec soin car il tend à glisser et se décoller.

4 – Les rampes et les mains courantes

Installer un rampe ou une main courante peut s’avérer de grande utilité pour tous les utilisateurs d’escaliers. Ces accessoires permettent de sécuriser l’escalier, mais également d’apporter une touche d’originalité si vous choisissez avec soin le modèle et les couleurs. Par exemple, dans un intérieur où prédominent les touches de blanc, gris et beige; une rampe jaune, verte ou de couleur vitaminée sera la bienvenue. Elle permettra de créer un magnifique contraste de couleurs, tout en renforçant sa visibilité.

Lire  Pourquoi devrez-vous remplacer vos anciennes fenêtres ?
« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *