Aperçu de ce qu’il faut savoir sur la garantie financière des professionnels de l’immobilier

Aussi bien pour ceux qui souhaitent devenir un professionnel de l’immobilier que pour les investisseurs, en apprendre davantage sur la garantie financière des professionnels de l’immobilier semble être nécessaire. C’est une question de sécurité.

Une assurance particulière

Premièrement, vous devez comprendre que la garantie financière des professionnels de l’immobilier est une assurance particulière. Elle n’est pas obligatoire pour tous les agents immobiliers, contrairement au RC pro. Seuls les prestataires qui font des gestions de fonds doivent en souscrire. Pour ce faire, ils s’adressent à des entreprises d’assurances classiques qui proposent des offres plus ou moins modiques et attractives.

Pour faire le bon choix d’assureur, se fier uniquement au prix des cotisations ne semble pas être la meilleure solution. Cela pourrait vous exposer à quelques déconvenues. Pendant que vous étudiez les devis, prenez le temps de lire attentivement les différents dommages et accidents couverts par le contrat d’assurance ainsi que les conditions de couverture : zone d’intervention, hauteur des remboursements, délais de libération des fonds, etc. À savoir que comme toute assurance, la garantie financière des professionnels de l’immobilier ne couvre pas toujours 100 % des frais.

La souscription à une telle assurance est sujette à des règles. Par exemple, après chaque souscription, les agentes immobilières disposent toujours de deux semaines de réflexion durant lesquels ils peuvent changer d’avis si besoin est. Dans le cas contraire, le contrat entrera en vigueur et ils devront respecter les mensualités au risque de ne pas être couvert au moment des faits.

Le rôle d’une garantie financière des professionnels de l’immobilier

Lire  Se former au métier d’agent immobilier : quels cursus ?

Comme toute assurance, la garantie financière des professionnels de l’immobilier couvre les frais en cas d’accident et de dommage, mais pas n’importe lesquels. Ici, les assureurs doivent rembourser les fonds d’un client qui a été perdu en cas de mauvaise gestion ou choix d’investissement. En quelque sorte, la garantie financière est une mesure de protection des droits des particuliers contre les abus des agents. C’est pourquoi, en tant qu’acheteur, vous devriez être le premier à l’exiger.

La garantie financière des professionnels de l’immobilier réduit également les charges pour les agents. Elle couvre les pertes et les cambriolages. Ainsi, les mandataires évitent de devoir rembourser les fonds de ses propres poches. Mais attention, la libération des fonds est sous réserve d’une enquête de bonne foi conduite par l’assureur. Les conditions de l’accident et le caractère imprévus de celui-ci comptent énormément dans l’obtention ou non du remboursement. Cependant, force est de constater que cette garantie ne remplace pas l’assurance RC pro. Elle ne vient que s’ajouter à la liste des démarches obligatoires pour prétendre devenir un gestionnaire de fonds. D’ailleurs, les prestations sont différentes. Le RC Pro couvre les pertes de chiffre d’affaires et tous les accidents dont peuvent être victime les agents. Alors que la garantie financière ne fait que protéger les clients.

Enfin, il semble être important de souligner que la mise à disposition d’une telle garantie est une condition sine qua non de l’obtention d’une carte professionnelle pour les gestionnaires de fonds. Une copie du contrat d’assurance sera à verser dans le dossier de demande d’enregistrement.

Lire  Immobilier : comment trouver rapidement un acheteur ?

 

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *