Les différentes spécialisations des avocats

Les différentes spécialisations des avocats
13 Sep
10:19

Il y a une différence entre « avocat généraliste » et « avocat spécialisé ». L’avocat généraliste pratique, en effet, toute matière juridique. Il s’occupe de missions et de dossiers variés et il est au service de tous.

L’avocat spécialisé, en revanche, a de l’expérience dans un domaine précis et il doit passer un examen pour faire reconnaître ses compétences professionnelles. Cette spécialisation est attestée par un certificat délivré par le Conseil National des Barreaux et elle doit faire partie de la liste suivante.

Le droit des personnes, de la famille et du patrimoine

Tout d’abord, un avocat peut se spécialiser dans le droit des personnes. C’est une spécialité du droit civil qui considère chaque individu comme un sujet de droit et qui touche plusieurs domaines juridiques, dont : le droit de la famille, le droit des successions et donations, le droit du patrimoine, le droit de surendettement, la responsabilité civile, le droit des mineurs et la réparation du préjudice corporel.

Le droit pénal ou droit criminel

La seconde alternative qui s’offre à un avocat est de s’orienter vers le droit pénal ou le droit criminel. Cette branche du droit se concentre sur les conduites antisociales et les différentes sanctions et elle touche aussi bien le droit pénal général que le droit pénal des affaires et le droit de presse.

Le droit de la propriété intellectuelle

Par ailleurs, il est également possible de faire appel à un cabinet spécialisé en propriété intellectuelle à Paris. Celui-ci emploie un avocat qui défend particulièrement les droits d’un créateur d’œuvre intellectuelle et ses services se divisent en deux branches : la propriété littéraire et artistique et la propriété industrielle. Parmi les domaines qui sont concernés par cette spécialité, il y a lieu de citer : le droit des brevets, le droit des marques et le droit des dessins.

Lire  Les placements en immobilier sont bénéfique pour certains investisseurs

Les autres mentions de spécialisation

Mais la liste des spécialisations des avocats ne s’arrête pas là, il y a encore 23 autres mentions puisque l’arrêté du Garde des Sceaux, Ministre de la justice et des libertés, du 28 décembre 2011 en a prévu 26.

Pour les énumérer, il y a entre autres : le droit de l’arbitrage, le droit des associations et des fondations, le droit des assurances, le droit bancaire et boursier, le droit commercial des affaires et de la concurrence et le droit du crédit et de la consommation.

Puis, il y a aussi : le droit du dommage corporel, le droit de l’environnement, le droit des étrangers et de la nationalité, le droit de la fiducie, le droit fiscal et droit douanier, le droit des garanties et des sûretés et le droit immobilier.

Et enfin, il ne faut pas oublier : le droit international et de l’Union Européenne, le droit des nouvelles technologies/de l’informatique et de la communication, le droit public, le droit rural, le droit de la santé, le droit de la sécurité sociale, le droit des sociétés, le droit du sport, le droit des transports et le droit du travail.

« »