Métier Immobilier : que faire après un bac +2/ +3 ?

Métier Immobilier : que faire après un bac +2/ +3 ?
23 Oct
8:55

Le secteur de l’immobilier reste un secteur porteur malgré la crise. Alors, pour tous ceux qui veulent exercer dans ce domaine, sachez qu’il n’est pas trop tard. Que vous ayez fait ou non des études en rapport avec le domaine, il existe des formations que vous pouvez suivre pour y faire carrière.

L’immobilier est ouvert sur un large choix de débouchés. Le commerce, le droit, les gestions liés à l’immobilier montrent alors un aperçu des différentes spécialisations dans le secteur. Représentant 14% du PIB en 2013, l’activité immobilière fait partie des secteurs qui démontrent une croissance considérable dans l’économie. Des recrutements s’y font constamment. D’ailleurs, selon Pole emploi immobilier, le secteur compte en tout plus de 335 000 emplois dans l’hexagone dont 22% sont des cadres.

Recrutant annuellement des jeunes avec trois ou cinq années d’études, voici un zoom sur le parcours à suivre.

Avoir de bonne base

Être formé et qualifié est primordial pour exercer dans l’immobilier. Selon le directeur de l’ESI-FNAIM, une école supérieure en immobilier, « la formation sur le tas c’est fini ».

Avant toute chose, une bonne base est indispensable. Pour cela, un BTS Professions Immobilières est requis. Les diverses transactions immobilières y sont développées pour faire découvrir les différents aspects du secteur à l’étudiant. Grâce à ce diplôme, la facilité d’évolution dans le secteur est facilitée.

En outre, il est à noter que l’immobilier est un domaine où l’évolution est constante. Ainsi, la polyvalence et une parfaite maîtrise de tous les aspects du métier sont plus que nécessaires pour faire face aux lois et aux réglementations qui régissent le secteur. Avoir une bonne capacité d’adaptation est donc un atout majeur.

Lire  Les points essentiels à considérer avant l’achat d’un appartement

Pousser les connaissances plus loin

Les profondes connaissances sont acquises avec des formations plus poussées.

Ainsi, les étudiants avec un bac +2 peuvent poursuivre leur cursus en suivant une licence professionnelle pour se spécialiser puis travailler directement. Les formations que propose cette licence pro se portent sur la gestion de l’habitat locatif et social, sur le droit de l’immobilier, la gestion de copropriété et syndic. Ces formations peuvent être suivies par les titulaires d’un BTS immobilier ou d’un BTS Notariat ou comptabilité, ou d’un DUT carrières juridiques et technique de commercialisation.

Pour ceux qui ont un bac +3, il leur est possible d’entamer les Masters pour avoir un niveau bac +5. Immédiatement catégorisés comme cadres, les titulaires d’un master auront une connaissance plus large et plus approfondie du secteur. En deux années de master, l’étudiant suivra les spécialisations en droit de l’urbanisme et de l’immobilier, en management et développement du patrimoine de l’immobilier, en droit de l’immobilier public et privé, en gestion et stratégie de l’investissement immobilier. Ouvert à ceux qui détiennent une licence pro immobilière mais aussi aux détenteurs de licence en droit, sciences économique, le master n’oublie pas ceux qui sont formés à la comptabilité et au notariat.

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *