Immobilier : Vers une stabilité des prix en 2014 ?

Si les prix des logements, notamment dans l’ancien, a marqué une baisse de 1,4% en France l’année dernière, il se trouve cependant que le nombre de transactions a augmenté de 2,7% comparé à l’année 2012. Cela fut notamment grâce à un rebond lors du dernier trimestre de l’année 2013. Ce qui devrait maintenir une certaine stabilité pour 2014.

D’après les propos de Thierry Thomas, notaire près de Nantes, « nous ne sommes pas alarmistes pour 2014, tant en termes de nombre de transactions que d’évolution des prix (…) les prix devraient se stabiliser cette année ». Voilà donc un autre son de cloche qui résonne à côté de nombreux professionnels qui pensent le contraire. A part cela, il ne faut pas non plus oublier l’abattement exceptionnel de 25% sur les plus-values de cession qui prendra fin le 31 août. Thierry Thomas d’ajouter que « cette mesure peut faire augmenter le nombre des ventes », car les propriétaires d’une résidence secondaire ou d’un appartement locatif pourraient bien s’empresser de vendre leurs biens dès qu’il en est encore temps.

Il faut encore ajouter à cela le niveau très bas des taux de crédits immobiliers, ce qui pourrait bien soutenir le marché. Ceci dit, le notaire prévient que « les prétentions des vendeurs devraient baisser, mais cela ne veut pas dire baisse des prix. Ceux-ci vont devenir plus raisonnables. Ils ne peuvent pas monter jusqu’au ciel ». Cela s’adresse sans doute aux propriétaires qui jusque-là ne sont pas trop pressés et qui sont de ce fait trop gourmands. En effet, si ces derniers veulent vendre, ils devront s’adapter à la réalité du marché actuel. Et ce serait sans doute une erreur de penser que le marché de l’immobilier français est en train de repartir, malgré ce rebond enregistré durant le quatrième trimestre de l’année dernière.

Lire  Immobilier : Les prix baissent un peu partout en Ile-de-France

Quelques chiffres pour finir : le nombre de transactions a progressé de 4,9% sur un an, les prix des logements anciens sont restés stables (+0,3% par rapport au troisième trimestre), les prix ont augmenté de 0,6% en moyenne en province contre une baisse de 0,4% en Ile-de-France lors du quatrième trimestre, et de manière générale, les prix ont baissé de 1,4% en France sur l’ensemble de l’année 2013, alors que les transactions réalisées ont augmenté de 2,7% par rapport à l’année 2012. Des chiffres qui s’orientent beaucoup plus vers la stabilité que vers la reprise du marché immobilier français.

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *