Cécile Duflot affirme que le prix de l’immobilier français est insoutenable

Cécile Duflot, députée (Europe écologie Les Verts) de la 6ème circonscription de Paris, et également ex-ministre du Logement et de l’Egalité des territoires, a affirmé que le prix de l’immobilier français est insoutenable, mais aussi que c’est cette réalité qui est au cœur même du problème de l’immobilier en France. Ainsi, selon elle, « le prix de l’immobilier français est insoutenable, c’est à cela qu’il faut apporter une réponse adéquate. Les ministres du logement, y compris moi, n’osent pas assez dire cette réalité ».

Les prix les plus élevés d’Europe

Selon Cécile Duflot, « la France souffre d’avoir les prix de l’immobilier les plus élevés d’Europe ». En effet, le cabinet Deloitte a récemment effectué une étude pour la commission européenne. Il en est ressorti que les prix français étaient à 40% au-dessus de la moyenne européenne. De plus, l’on peut aisément constater que les prix élevés ne concernent pas uniquement Paris, de nombreux territoires appliquent également des tarifs largement au-dessus de la moyenne. « Cela effraie les investisseurs et pénalise notre économie », déplore Cécile Duflot.

Et qu’en est-il de la loi Alur ?

En effet, la loi Alur a été (et continue encore d’être) largement décriée, voire même accusée d’être à l’origine de la panne de la construction en France. Interrogée à ce propos, Cécile Duflot se défend : « Considérer que la crise de la construction neuve est liée à la loi Alur relève au mieux du simplisme, au pire, de la manipulation. La crise a commencé en 2008 et ses effets sur l’immobilier se font toujours ressentir. On ne peut pas faire de court-termisme sur la politique du logement : une politique produit ses effets au plus tôt deux ans après ». Ainsi, on devrait plutôt voir la loi Alur comme un arbre qui ne portera ses fruits qu’après un petit moment. En attendant, il gêne et fait de l’ombre.

Lire  L’immobilier en France pourrait-il se porter mieux cette année?

Toujours d’après Cécile Duflot, « Alur est une loi structurelle qui s’attaque à des problèmes de fond et à des abus multiples, comme la lutte contre les marchands de sommeil ou la prévention des copropriétés dégradées. C’est une loi dont les effets bénéfiques vont être visibles au fur et à mesure des années, et qui peut profondément améliorer le secteur et éviter ses effets pervers (…) La loi Alur, si elle est bien appliquée, permettra aussi d’en finir avec les effets de rente qui maintiennent ces prix élevés », dans le secteur du logement locatif.

« »
1 Comments

    Thierry

    30 juillet 2014 at 10 h 11 min

    La loi ALUR est la panoplie nécessaire pour dissuader d’investir . Avec une communiste comme Duflot, il n’y a pas de différenciation des individus: on traite tout propriétaire comme un voleur et un marchand de sommeil. Pour Duflot, il est inacceptable qu’un propriètaire arrive a vivre de sa rente. tout propriètaire doit crouler sous les taxes pour d’une part alimenter l’état socialocommuniste et financer ses infrasctructures ou ses fonctionnaires ; d’autre part tout propriètaire doit crouler sous les normes pour permettre d’alimenter en pseudo travail toute une faune bureaucratique. Nous sommes tombés bien bas dans un système soviétique, tel que Duflot l’a imposé a Hollande. Duflot a choisi la répression par la norme et la taxe plutôt que l’encouragement à la construction qui seul peut faire baisser les prix sur du long terme . NI Duflot NI Hollande ne veulent accepter la simple loi de l’offre et de la demande, le climat de défiance et l’effondrement des chantiers de constructions neuves en sont les premières conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *