Immobilier ancien : une hausse des prix selon le baromètre mensuel LPI – SeLoger

Le prix de l’immobilier ancien en France a connu une hausse fin août. C’est ce que révèle le baromètre mensuel LPI – SeLoger dans sa première édition de septembre. Cependant, d’autres professionnels du secteur ne partagent pas ce constat.

Le prix dans les grandes métropoles en hausse

Effectivement, c’est une reprise inattendue de la hausse des prix de l’ancien que révèle la première édition mensuelle de septembre du LPI-SeLoger. Dans l’ensemble, le prix de l’immobilier ancien en France a augmenté de 2,2% sur trois mois. Sur un an, la hausse n’est que de 0,2% pour tous biens immobiliers confondus. L’analyse du baromètre LPI-Seloger se fait sur les 16 plus grandes villes françaises de plus de 150 000 habitants en comparant le marché de l’ancien et du neuf, maison et appartement, prix affichés et prix signés. Le baromètre indique une remontée des prix de l’appartement ancien sur trois mois dans onze villes de l’hexagone :
– 6,4% à 4219 euros / m² à Nice
– 5,9% à 3007 euros / m² à Lille
– 5,8% à 2688 euros / m² à Grenoble
– 4,1% à 2668 euros /m² à Rennes
– 4% à 2929 euros/m² à Toulouse
– 1,6% à 3000 euros /m² à Marseille
– 1,2% à 2735 euros/m² à Montpellier
– 1,1% à 4228 euros / m² à Lyon
– 0,9% à 8504 euros/m² à Paris
– 0,8% à 2840 euros/ m² à Nantes
– 0,5% à 2534 euros / m² à Toulon
Les villes où les prix ont reculé : Havre ( – 4 % à 1.817 euros), à Bordeaux (- 0,6 % à 3.322 euros), Reims (- 8,5 % à 2.155 euros) et à Strasbourg (- 6,3 % à 2.626 euros).

Lire  Immobilier : Tablez sur 220.000 euros en moyenne pour un bien en France

D’autres professionnels ne partagent pas cet avis

Même si le porte-parole de l’association LPI, Michel Mouillart, assure que leur analyse a été basée sur les conditions de taux prêts immobiliers et par l’effet saisonnier, d’autres professionnels du secteur avancent toujours le constat d’un marché baissier. C’est le cas de Century 21 qui révèle que relève que « le prix moyen au m² continue de reculer en France, baissant de -1,5 % entre le 3ème trimestre 2013 et le 3ème trimestre 2014 pour atteindre 2.438 euros par mètres carrés ». MeilleursAgents.com conteste également toute idée de reprise : « Le baromètre des prix que nous publions depuis six ans, et qui traduit avec cinq mois d’avance ce que les notaires confirment par la suite en publiant leurs données, montre que les prix ont encore baissé dans la capitale, passant sous la barre des 8.000 euros le mètre carré en septembre. Au 1er octobre, selon notre baromètre mensuel, le prix moyen parisien recule encore à 7.850 euros le m2 moyen. »

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *