Immobilier à Toulouse : Des prix à la hausse dans le centre de la ville en 2015

Le marché immobilier toulousain sera en bonne voie en 2015. Notamment dans le secteur de l’ancien et dans les quartiers les plus prisés dans le centre de la ville, les perspectives semblent plutôt optimistes d’après le Crédit Foncier. En revanche, « la correction devrait encore se poursuivre » dans les quartiers moins recherchés. Le point sur le bilan 2014 et les perspectives 2015 qui résultent de l’analyse effectuée par ce professionnel de l’immobilier.

2014 est l’année de la résistance

D’après les études du Crédit Foncier, le marché immobilier dans la Ville Rose a bien résisté en 2014 face à la crise immobilière qui a touché l’ensemble du territoire français. Les critères qui ont aidé à établir cette résistance ont été :

-la baisse de 2% en nombre de transactions immobilières sur un an

-les prix des biens ancien et en bon état dans l’hypercentre sont stables

-les prix des biens neufs dans le centre en stabilité (une moyenne de 3500 € / m²)

-les prix des biens neufs en périphérie en légère baisse (entre 3100 et 3300 € / m²)

Des prix d’achat en chute libre

Amplifié par le taux faiblement historique des crédits immobiliers, le prix d’achat d’un appartement dans la ville de Toulouse a diminué en moyenne de 10,5% entre 2012 et 2014. Le niveau moyen des crédits a même été estimé à 2,29% à la fin janvier 2015. Ce qui représente sans conteste, un évènement sans précédent depuis sept décennies !

Un pouvoir d’achat pourtant en baisse

Toutefois malgré l’attrait des faibles taux, le Crédit Foncier a remarqué que la ville toulousaine est l’une des villes provinciales dont le pouvoir d’achat immobilier a affiché un recul des plus importants de 1998 à 2010. Le pourcentage de recul est même estimé à -20%. En effet dans les années 98, 78% des familles entre 30 et 35 ans pouvaient s’offrir un logement approprié à leurs besoins. En 2010, ce pourcentage est descendu à 52%. En outre, en ce qui concerne le pourcentage des ménages de 50 à 55 ans, 89% pouvaient acquérir un bien immobilier en 1998, et en 2010 ce taux est descendu à 77%.

Lire  Chiffrage travaux en pose toiture

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *