Quelle est l’efficacité d’une VMC double flux si le logement est mal isolé ?

Quelle est l’efficacité d’une VMC double flux si le logement est mal isolé ?
18 Mar
5:06

Avant d’installer une VMC double flux, il est indispensable de vérifier l’état du système d’isolation. Les deux éléments sont importants car ils sont indissociables : si l’isolation est déficitaire, la VMC ne pourra pas atteindre ses performances maximales. De la même manière, l’installation d’une VMC double flux est indispensable une fois les travaux d’isolation mis à bien. C’est la solution qui permet d’aérer les pièces régulièrement et efficacement, qui assure une bonne hygiène de vie. L’absence de cet équipement risque de nuire à la santé des habitants et de provoquer des accidents graves.

Comment s’y prendre pour l’installation d’une VMC ?

Une fois les travaux d’isolation thermique finalisés, l’installation d’un système de ventilation s’impose. Cet appareil aura pour missions de renouveler l’air de chaque pièce, de maintenir le taux d’humidité à un niveau bas et d’éviter les risques de moisissure. À cet effet, les fabricants proposent plusieurs types d’équipements, qui s’adaptent à tous les besoins et configurations de maisons. Pour faire le bon choix, il suffit de vous renseigner sur les appareils et modèles disponibles sur le marché. Listez leurs principales caractéristiques, leurs avantages et inconvénients par rapport aux particularités des pièces de votre logement. Vous pourrez ainsi supprimer de la liste tous ceux qui ne correspond pas à vos critères, puis choisir parmi deux ou trois modèles.

Si vous envisagez d’installer une VMC, les installateurs conseillent de commencer par vérifier si vous disposez de l’espace nécessaire pour réaliser ces travaux. Dans l’idéal, vous devrez disposez d’un place plutôt généreuse dans les combles. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez également envisager de poser une faux plafond, ce qui est possible si la hauteur des pièces est suffisante.

Lire  Portail électrique : comment fonctionne-t-il ?

Vous hésitez entre une VMC double flux et une VMS simple flux ? Un installateur VMC vous conseillera toujours de prendre en compte plusieurs critères et de ne pas faire le choix en fonction de la place disponible dans les combles. Vous devrez ainsi penser à vos besoins de chauffage et ventilation, ainsi qu’à votre budget. En ce qui concerne ce dernier, de nombreuses familles préfèrent les VMC simple flux car leurs coûts sont plus accessibles.

Que choisir entre la VMC double flux et simple flux ?

Le système simple flux représente le choix le plus adapté pour évacuer régulièrement l’air vicié des pièces de la maison vers l’extérieur. Il s’agit notamment des pièces à taux d’humidité élevé, telles que la cuisine ou la salle d’eau. Une fois l’air vicié éliminé, le système fait entrer dans les pièces de l’air purifié de l’extérieur.

Le fonctionnement de la VMC double flux s’appuie sur le même principe, à la seule différence que l’air extérieur qui entre dans les pièces est réchauffé grâce aux calories récupérées de l’air qui vient de sortir. Pour résumer, grâce à une VMC double flux, les différences de température entre l’air de la pièce et l’air purifié sont minimes. Un équipement respectueux de l’environnement, qui permet de réduire considérablement les montants des factures de chauffage l’hiver. Cependant, cette installation nécessite une place plus généreuse et un investissement plus important.

 

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *